jeudi 4 janvier 2018

Le snurtch


Titre 
Le snurtch
Auteure
Sean Perrell
Illustrateur
Charles Santoso
Maison d'édition
Alice jeunesse


Le Snurtch n’arrête pas d’embêter Julie. Il gribouille et il mâchouille. Il chipote et il rote. Il dit des gros mots. Il ne la quitte jamais ! Julie a beau dire que ce n'est pas elle qui fait tout ça, comme personne ne voit le Snurtch, personne ne la croit…


Ami imaginaire ou émotion incontrôlable ? On ne sait pas trop comment nommer le Snurtch autrement que du nom dont l’a gratifié Julie, petite fille vive, coquine et malicieuse. Les illustrations sont dynamiques, avec ce Snurtch haut en couleurs et en bêtises, dessiné comme un gribouillage d’enfant… Mais il semblerait qu’il ne soit pas tout seul. Toute la classe est remplie de Snurtchs qui donnent plein d’idées de bêtises aux enfants.


Une histoire amusante qui aborde les thèmes de la vie en commun à l’école, le respect des autres et la débordante imagination des enfants. Une bonne excuse à donner à la célèbre question « Qui a fait ça ? » On a nous aussi envie de se défendre en répondant « C’est le Snurtch ! ». Et vous, à quoi ressemblerait votre Snurtch ?

Voilà un album magnifique comme je les aimes. Les illustrations sont superbes mais l’histoire l’est encore plus. Nous connaissons tous des enfants qui ont de la difficulté à gérer leur émotions et cela occasionne souvent des comportements inadéquats. Ce qui fait la beauté de ce roman c’est qu’au lieu de porter une accusation ou un jugement sur l’enfant c’est le snurtch qui est la cause de tous les déboires de notre protagoniste. Un monstre qui n’est pas très gentil et qui lui fait faire toute sorte de mauvais comportement. Cela allège le fardeau de la responsabilité qu’on pourrait mettre sur les épaules de cette enfant turbulente (ou même sur l’éducation qu.elle a reçue de ses parents) qui agit souvent avec impulsivité.Donc qui est incapable d'avoir un autocontrole sur ces actions. Aucun ton moralisateur ici. De plus, on apprend que chaque enfant a son propre snurtch donc aucun n’est étiquetés comme on a parfois tendance à la faire avec ceux qui sont différents.

Cet album est une bonne occasion de discuter avec les enfants, autant à la maison qu’à l’école de pistes de solutions pour que leur snurtch soit plus obéissant par exemple. Pourquoi ne pas aussi parler des émotions et de solutions pour mieux les contrôler ? Pour rendre le tout plus concret les enfants peuvent même dessiner leur snurtch et par le fait même utiliser leur créativité. Les discussions seront enrichissante j’en suis certaine car elle n’accuseront jamais les enfants mais bien le snurtch alors ces derniers seront moins sur la défensive et cela enlèvera une certaine culpabilité qu'ils peuvent vivre.

Les clans Seekers, Le danger est partout.



Titre
Les clans seekers, le danger est partout
Auteure
Arwen Elys Dayton
Maison d'édition
Robert Laffont (Collection R)
Nombre de pages
409 pages

Toute sa vie, Quin a été la marionnette de son père, qui en a fait une tueuse afin que le pouvoir reste aux mains de leur famille. À peine libérée de son emprise, voilà qu'elle se retrouve piégée à nouveau, otage d'un complot fomenté depuis des siècles. Toutes les pièces en sont désormais en place : l'esprit du meilleur ami de Quin, Shinobu, est corrompu ; son ennemi juré, John, s'est allié avec la Jeune Effraie, et les Veilleurs, assoiffés de sang, sont éveillés un à un.


Plus rien ne peut arrêter la force du temps.



Mais Quin refuse d'être un simple pion. Elle est une Seeker. Elle incarne la lumière dans un monde de ténèbres. Elle affrontera la vengeance venue du passé même si elle doit y perdre la vie.



Le troisième tome de la saga best-seller bientôt adaptée au cinéma par Sony Pictures.



Les deux premiers tome de cette série ont été des coups de cœur et ce troisième volet ne fait pas exception. Retrouver nos protagonistes est un réel bonheur. Le fait qu’ils soient séparés et dans des endroits qui diffèrent des premiers tomes amène un nouveau regard sur ce monde plein de surprise. On apprend énormément d’éléments capitaux sur les effraies. Une partie des plus interessantes que j’ai adoré car je les trouvais particulièrement intrigant et que maintenant ma curiosité a été assouvie. L’action s’entremêlant a des scènes plus douce nous permet de vivre une panoplie d’émotions en montagnes russes. Autant on peu vivre de la peur, la frustration a un moment qu'un l'instants d'après on passe par l’espoir et la joie. Cela fait de se roman une lecture très addictive qu’on ne veut pas arrêter. L’évolution des personnages est phénoménal. Une finale des plus réussis par le rythme de l’histoire et les révélations qui y sont dévoilées. Rien n’est laissé en plan. Une série qui se démarque par l’originalité de son monde, de son histoire et surtout par des personnages haut en couleur auxquels on s’attache et qui sont difficiles à quitter. Une série à ne pas manquer !


Merci à la collection R Canada pour cette lecture

Les Perfectionnistes, Parfaitement mortelles



Titre
Les perfectionnistes, parfaitement mortelles
Auteur
Sara Shepard
Maison d'édition
Pocket jeunesse
Nombre de pages
320 pages


« Il va le payer. »
Tout est parti de cette phrase anodine...
Faire la liste des personnes quʼelles souhaitaient voir disparaître, et imaginer les circonstances de leur mort, nʼétait quʼun simple jeu pour Ava, Mackenzie, Caitlin, Julie et Parker.
Jusquʼà ce que Nolan soit tué exactement comme elles lʼavaient prédit.
Pour les filles, il est clair que le coupable a eu accès à leur liste, ou bien... aurait-il participé à sa création ?


Dans ce deuxième opus nous retrouvons nos cinq protagonistes qui reprenne tout à la case zéro. Effectivement, celui qu'elle pensait avoir identifié comme le tueur de Nolan Cole est mort assassiné. L'enquête se poursuit et les meurtres de pleuvoir par le fait même. Sarah Shepard à le don d'écrire une intrigue addictives à souhait. Ce roman se lit en seulement quelques heures grâce à la plume simple et accessible de l'auteur mais aussi grâce à tous les revirements de situations. l'auteur permet au lecteur de connaitre encore mieux ses héroine car d'autres secrets sont dévoilée et bien sur on va encore plus en profondeur dans ceux déjà mentionnés dans le premier tome. On s'attache énormément aux jeunes filles et on compatis avec ce qu'elles doivent vive. On se pose aussi de plus en plus de questions et on essaie bien sûr de trouver qui pourrait commettre tous ces meurtres. On ne veut pas croire qu'une des filles aurait pu faire ça alors on soupçonne tous ceux qui gravitent autour d'elles. Malgré tout .... la fin est à tomber par terre. Totalement inattendue. Rien ne laissait présager ce dénouement et c'est exactement ce qu'on recherche dans ce genre de roman ... avoir des surprises. C'est mission accomplie pour l'auteur. Un thriller jeunesse qu'il faut avoir dans sa bibliothèque car il est impossible de s'ennuyer pendant sa lecture. Je le conseil fortement.



Merci à interforum editis canada pour cette lecture addictive


dimanche 5 novembre 2017

Tortue à l'infini




Titre
Tortutes à l'infini 

Auteur
John Green

Édition 
Gallimard jeunesse 

Nombre de page 
352 pages


Aza Holmes, 16 ans, a tout pour être aimée et avoir un bel avenir, mais elle a grandi avec une pathologie psychique. Qui est-elle, où est-elle, lorsque la spirale vertigineuse de ses pensées obsessionnelles s'empare d'elle? Vous aimerez Aza, qui raconte sa propre histoire, vous aimerez sa meilleure amie Daisy la tornade, et vous aimerez Davis, fils d'un milliardaire mystérieusement disparu. Un trio improbable qui va mener l'enquête, et trouver en chemin d'autres mystères et d'autres vérités…

Plusieurs année après le succès de Nos étoiles contraires John Green revient avec un nouveau roman qui fût très attendu et avec une énorme publicité fait autour de sa sortie. Ce roman ce veut très actuel puisqu'il est mention de troubles mentaux dont on parle de plus en plus ces dernières année. En effet, on veut enlever le malaise, le tabou autour de la santé mentale pour que ceux qui en sont atteints ne se sentent plus aussi seuls et isolés. Merci

L'auteur réussi parfaitement a nous faire comprendre la réalité d'Aza qui est atteinte de troubles anxieux qui amènent une intense phobie des bactéries. On vit avec elle toute ses pensée invasive, ses tourments, les sentiments qui l'habitent. la profondeur que Jonh Green a mis dans ce personnage la rend extrêmement attachante. On sent qu'on la connait parfaitement, qu'elle pourrait être notre sœur ou notre meilleure amie. Les personnage secondaire ne se laissent rien envié. Ils sont bâtis de façon a mettre notre protagoniste à l'avant sans être dans son ombre. Ils ont chacun une merveilleuse personnalité qui vaut la peine d'être connue. Ils font aussi progresser notre héroine à leur façon. 

L'écriture de John Green est totalement magique, très poétique tout en étant accessible. Ce qui fait que ce roman ce lit rapidement malgré quelques longueur. C'est donc un plaisir d'entrée dans la tête d'Aza et de vivre toutes ses émotions. De plus, on comprend beaucoup mieux comment une personne atteinte d'anxiété peut vivre et comment ils essaient plus que tout de combattre leurs pensées invasives. Toutefois on réalise que dans les moins bons moments ils doivent s'y contraindre pour pouvoir se sentit mieux, pour survive.  On voit a quel point ils ont une force incroyable quand on est capable de s'imaginer un tant soit peu ce qu'ils vivent.  

Un superbe roman qui vaut la peine d'être lu. 


merci à Gallimard jeunesse pour cette merveilleuse lecture 

lundi 9 octobre 2017

La passe miroir - La mémoire de Babel

La passe-miroir -



Titre 
La mémoire de Babel
Auteure 
Christelle Dabos
Édition 
Gallimard jeunesse
Nombre de page 
496 pages 


Deux ans et sept mois qu’Ophélie se morfond sur son arche d’Anima. Aujourd’hui il lui faut agir, exploiter ce qu’elle a appris à la lecture du Livre de Farouk et les bribes d’informations divulguées par Dieu. Sous une fausse identité, Ophélie rejoint Babel, arche cosmopolite et joyau de modernité. Ses talents de liseuse suffiront-ils à déjouer les pièges d’adversaires toujours plus redoutables ? A-t-elle la moindre chance de retrouver la trace de Thorn ?


Dans ce troisième volet de cette magnifique série nous retrouvons Ophélie qui est de retour sur son arche et qui est sans nouvelle de Thorn. Elle décide alors de partir à sa recherche et se retrouve sur Babel, une arche des plus particulière où il pourrait y avoir d'enfoui le secret de l'univers. Avec ce qui c'est passé avec Dieu, Ophelie décide de le battre à son propre jeu en voulant découvrir ce fameux secret et par le fait même permettre à Thorn de vivre la vie qu'il mérite. Notre héroïne s'intègre au mieux dans cette cité très à cheval sur ses principes et qui ne pardonne rien facilement. C'est agréable de voir notre protagoniste devenir aussi forte et courageuse. Elle n'a pas froid aux yeux et prend les risques qu'il faut pour parvenir à ses fins. La plume de l'auteure est toujours aussi magique et addictives. De plus, même après trois roman elle réussi à nous surprendre tellement son imagination est débordante. Un roman addictif et différent qui saura plaire au fan de fantastique et d'aventure. Un autre énorme coup de cœur pour la série de la passe-miroir.


merci aux édition Gallimard jeunesse pour cette lecture


dimanche 13 août 2017

Reckless and real, somethnig wild


Titre 
Reckless and Real - Someting Wild 
Auteure
Lexi Ryan 
Maison d'édition 
Hugo Roman - New Romance
Nombre de pages 
111 pages 


Résister à la tentation pour ne pas se perdre (soi-même) ? « Ce qu’il te faut, c’est un type bien. Un type stable, qui reste. Un type romantique qui sorte avec toi et qui noue des liens sentimentaux…moi, je ne suis qu’un sale con qui a juste envie de t’attacher, de te faire jouir puis de disparaitre. » Samuel Bradshaw est un homme qui a une réputation – le genre de réputation qui devrait me faire fuir. Paradoxalement, c’est ce qui me pousse à trouver le plus court chemin qui mène à son lit. Je refuse d’être la fille naïve qui croit qu’elle peut changer un homme comme Sam, et en dépit de ce qu’il pense, je ne recherche pas l’amour éternel. Ce que je recherche c’est ce qui me fait vibrer, c’est la façon dont il m’excite, et les sommets de plaisir que promet son regard. Je recherche quelque chose d’extrême.


Liz et Samuel ont une attirance folle un pour l'autre. Immédiatement les deux protagoniste jouent au jeu de la séduction pour finalement passer à l'acte. L'intensité lors des scènes plus explicites est vraiment incroyable. Toutefois l'intensité se retrouve aussi dans leurs échanges et les scènes plus romantiques. Avec sa plume L'auteur réussi à nous la faire vivre d'un agréable façon. On ressent vraiment l'attirance qu'ils ont un pour l'autre. On voit aussi très bien qu'il y a quelque chose de plus entre eux mais que chacun refuse de se laisser aller aux sentiments qui les habitent pour de multiples raisons qu'on découvrent au cours de notre lecture. Les personnages sont si authentique que nous en oublions parfois qu'ils sont fictifs. L'auteur réussi à nous les rendre réels et cela permet de ne jamais s'ennuyer durant la lecture. L'histoire est addictive mais on peut voir toutefois une ressemble avec d'autre roman du même genre puisque généralement les écrivains de romance utilise un même schéma de base. Ici nous réussissons quand même à avoir quelques surprises alors que certaines situations sont plus prévisible. Un très bon roman que j'ai bien aimé qui se lit rapidement et sans prise de tête. Pour ceux qui aime les romances vous ne serez certainement pas déçus.


Merci à Hugo New Romance pour cette lecture rafraîchissante


Animal, La malediction de Boucle d'Or


Titre 
Animal, La malédiction de Boucle d'Or 
Auteur 
Victor Dixen
Maison d'édition 
Gallimard 
Nombre de page 
525 pages 


Et si le conte le plus innocent dissimulait l'histoire d'amour la plus terrifiante ?1832. Blonde, dix-sept ans, orpheline, vit depuis toujours dans un couvent, entourée de mystères. Pourquoi les soeurs l'obligent-elles à couvrir ses cheveux d'or et à cacher sa beauté troublante derrière des lunettes noires ? Qui sont ses parents et que leur est-il arrivé ? Quelle est la cause de ses évanouissements fréquents ?Blonde est différente et rêve de se mettre en quête de vérité. Alors qu'elle s'enfuit du couvent pour remonter le fil du passé, elle se découvre un côté obscure, une part animale : il y a au coeur de son histoire un terrible secret.


Encore une fois Victor Dixen a su me charmer par son incroyable imagination qui amène une histoire des plus originale. Basée sur le conte de boucle d'or nous retrouvons Blonde, une jeune fille aussi timide que splendide. Elle est très discrète et ne déroge pratiquement jamais aux règles. Toutefois elle apprendra qu'elle est atteinte d'une malédictions et fera tout pour s'en sauver et sauver celui qu'elle aime. L'évolution de notre héroïne est magnifique. Elle se forge un caractère et enfin décide ce qui est le mieux pour elle. L'auteur nous apporte dans une autre époque et un autre univers avec sa plume qui nous fait voyager et vivre son roman. Pour cela, il est très agréable d'aller dans le passer afin de connaître les origines de la malédiction et de rencontrer d'autres personnages. L'auteur va donc en profondeur dans son histoire et cela nous donne une meilleure compréhension de celle-ci. On ne se pose pas de questions ou juste assez pour que ça soit bien dosé.


Merci à Galimard Jeunesse pour cette belle lecture 


mardi 8 août 2017

La dernière étoile


Titre 
La dernière étoile 
Auteur 
Rick Yancey
Édition 
Robert Laffont dans la collection R
Nombre de pages 
420 pages

L'ennemi, c'est l'Autre. L'ennemi, c'est nous. Ils sont parmi nous. Ils sont dans leur vaisseau. Ils sont nulle part. Ils veulent la Terre. Ils veulent qu'elle nous revienne. Ils sont venus nous exterminer. Ils sont venus nous sauver...
Sous ces énigmes se cache une vérité : Cassie a été trahie. Pareil pour Ringer. Pour Zombie. Pour Nugget. Et pour les 7,5 milliards d'humains qui peuplaient notre planète. Trahis en premier lieu par les Autres, et maintenant par nous-mêmes.
En ces derniers jours, les rares survivants sur Terre vont être confrontés au dilemme ultime : sauver leur peau... ou sauver ce qui nous rend humains.

Wow mais quelle finale haute en couleur pour le dernière tome de la série la 5e vague ! Rick Yancey nous emporte encore dans son monde post apocalyptique bien établie avec des personnages toujours aussi courageux et attachants. Ici on vague sur une panoplie de rebondissements et de révélations chocs. Un page-Turner qui nous donne envie enfin savoir comment nos héros vont s'en sortir. Quel choix déchirant devront-il Faire pour aider le reste de l'humanité à rester en vie ? Des émotions au quart de tour qui nous font totalement vivre de dernier volet de cette magnifique série. Pour ceux qui ont aimé les deux premier tome vous ne serez certainement pas déçu. Cette finale est tout simplement un énorme coup de cœur.

Merci à la Collection R Canada pour cette lecture 

Les disparus du Clairdelune



Titre 
La passe-Mirroir tome 2, Les disparus du Clairdelune
Auteure
Christelle Dabos
Édition 
Gallimard Jeunesse 
Nombre de pages 
558 pages 


Fraîchement promue vice-conteuse, Ophélie découvre à ses dépens les haines et les complots qui couvent sous les plafonds dorés de la Citacielle. Dans cette situation toujours plus périlleuse, peut-elle seulement compter sur Thorn, son énigmatique fiancé ? Et que signifient les mystérieuses disparitions de personnalités influentes à la cour ? Sont-elles liées aux secrets qui entourent l’esprit de famille Farouk et son Livre ? Ophélie se retrouve impliquée malgré elle dans une enquête qui l’entraînera au-delà des illusions du Pôle, au cœur d’une redoutable vérité.

Après plusieurs mois c'est avec un immense bonheur qu'on retrouve nos héros Ophélie, Thorn et leurs acolytes. Christelle Dabos a une imagination débordante et réussi encore dans ce 2e opus à m'impressionner et à me surprendre. Cette histoire est tellement différentes de tout de que j'ai pu lire jusqu'ici. Cette suite est tout aussi intéressante que son début. Les personnages évoluent d'une formidable façon. Surtout Ophélie qui s'affirme de plus en plus même cela peut la mettre en danger. Thorn qui commence à s'ouvrir un peu plus envers Ophélie. Même s'il reste encore froid et distant on sens que sa carapace se fissure tranquillement. L'action et les révélations nous tiennent en haleine et fait en sorte qu'il est extrêmement difficile de poser le roman. On en veut toujours plus. Difficile d'exprimer en une chronique combien ce roman est parfait. La plume de l'auteur qui est accessible tout en étant rechercher. Les personnages terriblement attachant et une histoire des plus originales. Une gros gros gros coup de cœur. Vous devez obligatoirement commencer cette série de toute urgence. Une histoire qui restera dans vos mémoire pour longtemps car elle devient une partie de nous.

Merci à Gallimard pour cette lecture 


lundi 17 avril 2017

Je t'ai rêvé


Titre 
Je t'ai rêvé
Auteure
Francesca Zappia
Édition 
Robert Laffont dans la Collection R
Nombre de pages 
442 pages 


Vous, les gens normaux, êtes tellement habitués à la réalité que vous n'envisagez pas qu'elle puisse être mise en doute. Et si vous n'étiez pas capables de faire la part des choses ? Jour après jour, elle se retrouve confrontée au même dilemme : le quotidien est-il réel ou modifié par son cerveau détraqué ? Dans l'incapacité de se fier à ses sens, à ses émotions ou même à ses souvenirs, mais armée d'une volonté farouche, Alex livre bataille contre sa schizophrénie. Grâce à son appareil photo, à une Boule Magique Numéro 8 et au soutien indéfectible de sa petite sœur, elle est bien décidée à rester saine d'esprit suffisamment longtemps pour aller à l'université. Plutôt optimiste quant au résultat, Alex croise la route de Miles, qu'elle était persuadée d'avoir imaginé de toutes pièces... Avant même qu'elle s'en rende compte, voilà que la jeune femme se fait des amis, va à des soirées, tombe amoureuse et goûte à tous les rites de passage de l'adolescence. Mais alors, comment faire la différence entre les tourments du passage à l'âge adulte et les affres de la maladie ? Tellement habituée à la folie, Alex n'est pas tout à fait prête à affronter la normalité. Jusqu'où peut-elle se faire confiance ? Et nous, jusqu'où pouvons-nous la croire ?


Je t'ai rêvé est un roman bouleversant, troublant et différent de tout ce qu'on peut lire. Effectivement c'est assez perturbant de ne pas pouvoir se fier au personnage principale. Puisqu'Alex est schizophrène nous ne pouvons jamais être certains en tant que lecteur de la véracité de ses propos. Se retrouver dans la tête d'une personne atteinte d'une telle maladie permet de briser beaucoup de tabou et surtout de se rendre compte que ce sont des gens comme tout le monde avec des buts et des rêves qu'ils souhaitent réaliser. Toutefois ils ont certaines barrières qu'ils doivent franchir et on se rend compte que ça ne doit vraiment pas être facile de vivre ça. La solitude semble être très présente au début pour Alex mais lorsqu'elle intègre son nouveau lycée tout change avec la rencontre de Miles. Est-il vraiment yeux-bleus qu'elle ne peut oublier ? Existe-t-il vraiment ? Nous vivons à travers cette demoiselle extrêmement attachante un quotidien remplie de surprises et de questionnements mais qui est au combien passionnant. Cette façon que l'auteur a d'amener ce sujet est tout simplement parfaite et on embarque à 100% avec elle. Un roman qui vous fera vivre une panoplie d'émotions et qui ne laissera personne indifférent car il est mené d'une main de maître. Je vous donne le défi de commencer ce livre et je vous assure que vous ne pourrez plus vous arrêter tellement l'histoire est prenante. Un magnifique roman que je ne pourrai oublier car il restera encré en moi très longtemps. Un beau coup de cœur.





Merci à la collection R Canada pour cette magnifique lecture